Acceuil / Cyber Attaques / Les Pays-Bas imposent des mesures pour lutter contre l’espionnage des communications

Les Pays-Bas imposent des mesures pour lutter contre l’espionnage des communications

 

Mercredi, le gouvernement néerlandais a ordonné un ensemble de nouvelles règles de sécurité pour les fournisseurs de services de télécommunications, y compris des règles pour les fournisseurs d’équipements et de logiciels et une exigence selon laquelle seules les personnes soumises à un contrôle de sécurité soient autorisées à accéder aux réseaux.

Les exigences – qui couvriront les principaux fournisseurs de services tels que: KPN, T-Mobile et Vodafone – font partie d’une série de mesures visant à renforcer les normes après une évaluation en 2019 des risques posés par la Chine et d’autres pays. Ce qui a été identifié comme ayant une «cyber-stratégie offensive».

 

Dans un arrêté ministériel, la ministre de la Petite Économie (Mona Keijsers) a également précisé que les fournisseurs de services de télécommunications doivent conserver les données du réseau pendant une période d’au moins trois mois au cas où il serait nécessaire d’analyser «les menaces avancées et les vecteurs d’attaque».

La Grande-Bretagne et la France ont effectivement interdit à Huawei d’aider à construire des réseaux de communication 5G, et le gouvernement néerlandais a déclaré l’année dernière que les fournisseurs pourraient être exclus s’ils avaient « des liens étroits avec des gouvernements étrangers impliqués dans l’espionnage ». Il n’a pas spécifiquement nommé Huawei, malgré la pression du Parlement pour le faire.

Le mois dernier, KPN a déclaré qu’il utiliserait la société suédoise (Ericsson) pour construire les éléments de base des réseaux de téléphonie mobile de cinquième génération.

En mai, le Sénat a adopté une loi donnant au gouvernement le pouvoir d’empêcher les prises de contrôle «non désirées» des entreprises de télécommunications. Cela comprend l’obligation pour tout acheteur potentiel d’une participation supérieure à 30% dans une entreprise de télécommunications néerlandaise de demander d’abord au gouvernement.

L’Autorité suédoise des postes et des communications (PTS) – chargée de réglementer les télécommunications suédoises – a suspendu hier la vente aux enchères des fréquences du réseau 5G, après que le tribunal a suspendu certaines parties de la décision de l’autorité qui excluait la société chinoise Huawei d’équipements de télécommunications des réseaux 5G.

Le mois dernier, la Suède a suivi le Royaume-Uni en interdisant les équipements Huawei du réseau 5G en raison de risques pour la sécurité nationale.

Il a demandé aux entreprises participant à l’enchère 5G de retirer les composants de l’entreprise chinoise d’ici le 1er janvier 2025. Huawei a fait appel la semaine dernière de cette décision.

A propos de admin-ouss

Je suis un Ingénieur en Cybersecurité, passionné par les nouveautés dans le monde cybernétique. Je vous ramène à travers mes articles les nouveautés du monde de la sécurité informatique.

Consulter aussi cet article :

[DEMO] Deux manières de compromettre les PDF certifiés

Des experts de l’Université de la Ruhr à Bochum ont décrit plusieurs méthodes pour modifier subtilement le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *